[() Pour activer les images tournantes :

C’est acquis ! Les salariés des commerces nantais ne travailleront pas ces dimanches de fin d’année !

lundi 13 août 2012 par admin

La mairie de Nantes a confirmé ce 30 juillet qu’elle n’accorderait pas de dérogations au repos dominical des salariés des commerces pour des ouvertures exceptionnelles des dimanches fin d’année 2012 sollicitées par leurs employeurs. En outre, cela sera formalisé par un vœu du Conseil Communautaire engageant les 24 communes de l’agglomération à refuser toute dérogation municipale au repos dominical cette année.

Ce sont les commerces de détails non-alimentaires, employant des salariés, qui sont concernés (magasins, coiffeurs, opticiens, banques,...) ; la loi (L 3132-6 du Code du Travail) leur permet de solliciter des dérogations municipales permettant de faire travailler un ou plusieurs salariés jusqu’à 5 dimanches par an.

Cette réponse faite suite à une expression unitaire inédite, souhaitée par la CGT de Nantes, des 8 organisations syndicales nantaises (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, UNSA), suite à la énième sollicitation du patronat local datant de début 2012.

Il est à noter que le patronat local revient chaque année sur cette question, Nantes étant une des rares communes de France qui ne déroge pas au repos dominical des salariés des commerces concernés.

Cette nouvelle offensive MEDEF-CGPME-UPA envers les salariés des commerces a consisté en une invitation à une réunion de concertation pour la négociation et signature d’un accord pour l’ouverture dominicale des commerces. Malgré notre refus unanime et explicite de remettre en cause ce droit, le patronat a insisté et renouvelé sa demande. La réponse des syndicats resta le refus en bloc de la discussion. C’est dans ce contexte que la Mairie de Nantes suivie du Conseil Communautaire n’accorderont pas de dérogations cette année.

Cette unité des syndicats de salariés face à l’unité des organisations patronales a permis de gagner, pour les salariés des commerces, le respect de leur repos ces dimanches de fin d’année.

Comme on dit, "nous remportons une nouvelle bataille mais pas la guerre...", le patronat s’entêtant à imposer et élargir le travail du dimanche que ce soit au niveau local ou au niveau national.

La CGT de Nantes se satisfait de ce résultat à la faveur des salariés. Elle les invite à rester vigilants contre toute remise en cause de leurs droits et à se mobiliser et s’organiser pour la défense de leurs conditions d’emploi, de salaires et de travail.


Documents joints

Réponse Mairie de nantes

9 août 2012
Document : PDF
31.5 ko

Déclaration unitaire

9 août 2012
Document : PDF
73.7 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 246 / 89234

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Secteurs pros / Collectifs  Suivre la vie du site Commerce, distribution, services   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License