[() Pour activer les images tournantes :

Grève des agents SNCF de la gare de Nantes : les raisons de la colère !

vendredi 16 août 2019 par uldamin

Depuis mercredi 14 août les cheminots de la gare de Nantes ont entamé une grève à l’appel de la CGT et de SUD Rail pour sauvegarder leurs emplois et réclamer l’embauche de leurs collègues qui ont des contrats précaires (CDD, intérim, Sous traitance…).

Le nombre de contrats précaires ne cessent d’augmenter en gare alors même que les emplois de cheminot-e-s SNCF sont réduits. Depuis le début de cette année 2019 la direction a fait le choix de supprimer 19 postes aux guichets à Nantes en réduisant les horaires et les conditions pour y accéder. Aujourd’hui ce sont des files interminables d’usagers qui attendent pour être servis.

Luttant contre la précarité, la CGT a aidé en avril dernier deux agents en CDD qui ont décidé d’attaquer la SNCF aux prud’hommes, ont gagné leur requalification en CDI et sont maintenant régularisés. En effet, la direction SNCF ne respecte pas la loi sur l’emploi des contrats à durée déterminée et est régulièrement condamnée pour ce motif.

Un troisième salarié a entamé la même démarche et a lui aussi gagné la requalification de son contrat en CDI aux prud’hommes. Mais, revancharde et souhaitant dissuader sans doute d’autres procédures de requalification, la direction refuse de lui faire signer son nouveau contrat de travail ! La malhonnêteté de cette dernière est complète quand elle conteste le jugement en faisant appel tout en proposant à cet agent de postuler à l’un des deux postes récemment ouvert à l’embauche en passant les tests de sélection, sans garantie de réussite, alors que cet agent a déjà 5 années d’expérience en CDD !

Ce mépris et cette injustice ont mis le feu aux poudres et les cheminots qui travaillent avec lui n’ont pas l’intention d’en rester là et c’est pour ça qu’ils ont décidé de se mettre en grève ce week-end.

La dégradation de l’accueil des usagers aux guichets mais aussi pour accéder aux trains est inamissible puisqu’elle est volontairement diligentée par une direction qui ne veut plus de cheminot-e-s qualifié-es en gare pour transférer l’ensemble des activités à la sous-traitance et aux filiales du groupe privé SNCF.

La CGT des Cheminot-e-s n’abandonne pas le combat du Service Public Ferroviaire au travers des actions nationales mais aussi au travers de conflits locaux qui vont s’intensifier dans les semaines à venir !


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 817 / 89562

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License