[() Pour activer les images tournantes :

Bureau Veritas - Grève du Data Center de Nantes

mardi 25 septembre 2012 par admin

Le personnel du DATA CENTER de Nantes est en grève depuis lundi 17 septembre pour s’opposer aux délocalisations de leurs emplois à NOIDA, en INDE.

Ce 24 septembre 2012, ils reconduisent la grève pour une semaine et sont profondément décidés à obtenir ce qu’ils demandent. La grève s’accompagne de l’occupation des locaux, sans toutefois gêner le travail des prestataires extérieurs.

Ils demandent :

- Des Garanties sur l’emploi et l’arrêt du plan de délocalisation des tâches vers l’INDE,
- L’ouverture du centre en 2 x 8 heures pour répondre à la forte croissance de Bureau Veritas,
- L’intégration des primes d’astreintes dans les salaires,
- La communication des budgets prévisionnels 2013, 2014, 2015,
- La communication et la mise en œuvre d’un plan de formation.

Explications : Le Data Center de Nantes occupe une place prépondérante à l’échelon mondial dans l’organisation informatique de Bureau Veritas. Il assure l’installation, la maintenance et le support des serveurs informatiques, des applications et des réseaux. Il travaille en connexion avec les Data Center de Hong-Kong et de Buffalo (USA), pour assurer un service 24/24 h, 7/7J. Le site de Nantes est le plus important en couverture horaire, en compétences techniques et en applications supportées. Le point d’entrée, Le Help Desk Europe-Afrique est le service le mieux connu des salariés de l’entreprise.

La direction a décidé d’ouvrir en Inde un 4ème pôle de support et d’administration informatique. Elle soutient que la croissance du Groupe « BV 2015 » se fera principalement en Asie et veut donc que l’informatique y soit représentée. C’est un argument bidon, car en informatique, on supervise et on intervient à distance, depuis où l’on veut. La vérité est que la direction informatique souhaite se débarrasser des informaticiens français pour financer sa nouvelle organisation.

La direction soutient à qui veut l’entendre qu’elle maintiendra quoiqu’il arrive l’emploi à Nantes avec 45 postes salariés. Actuellement le site représente 70 personnes : 45 postes internes et 25 prestataires installés dans les locaux, parfois depuis des années. Le maintien de 45 postes, sans d’ailleurs préciser lesquels, est donc une régression.

Et puis nos collègues ne défendent pas seulement leurs emplois, ils défendent leur travail, des perspectives et leurs évolutions de carrière. Le travail ne se réduit pas à l’emploi.

Ce plan de délocalisation met la pression aux salariés. Ils ont d’eux-mêmes proposé de passer en 2 postes de 8 heures, pour augmenter leur couverture horaire de support. L’employeur n’a jamais envisagé une telle solution. Il s’appuie sur des a priori bien établis. Il préfère exploiter les salariés indiens. Mais les chiffres sont têtus et montrent que les salariés français sont très performants. D’ailleurs la rentabilité de Bureau Veritas France n’a pas à rougir de celle qui est faite ailleurs dans le monde !

Le Data Center de Nantes de Bureau Veritas a besoin de votre soutien

(pour tout contact : soc.etudes@cgt-nantes.com qui transmettra)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 303 / 89565

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Secteurs pros / Collectifs  Suivre la vie du site Contrôle/Expertise   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License