[() Pour activer les images tournantes :

Première victoire judiciaire pour les musiciens de Minsk

mercredi 24 juin 2015 par uldamin

Les musiciens de l’opéra de Minsk qui avaient été employés durant 6 semaines par la société FRANCECONCERT lors d’une tournée française du ballet « le lac des cygnes » au printemps 2014 viennent d’obtenir une première victoire devant les tribunaux. Même si les juges des référés du Conseil de Prud’hommes de Nantes ont estimé qu’une partie des demandes qui leur étaient soumises ne relevait pas de leur compétence et devra finalement être tranchée dans une autre procédure parallèle (au fond), ils ont tout de même reconnu qu’une partie des salaires n’avaient tout simplement pas été payés et que la société s’y refusait sans aucun motif valable. En ordonnant que ce paiement intervienne immédiatement ils permettent aux 20 artistes qui ont saisi la justice avec l’aide de notre syndicat de percevoir, selon les cas, entre 350€ et 1250 € (en tout les condamnations s’élèvent à près de 17000 €) . La procédure au fond se poursuit en parallèle et fera l’objet d’une audience de jugement en janvier 2016. Chacun des musiciens présente des demandes représentant plusieurs milliers d’euros au titre de différentes indemnités. Notre syndicat se réjouit de cette première victoire judiciaire qui permet aux artistes de percevoir des sommes qui, ramenées au niveau de vie en Biélorussie, ne sont pas symboliques. Il maintient en outre ce qu’il a toujours dit et écrit à propos des dirigeants de la société FRANCCONCERT, qu’il s’agit de patrons-voyous qui trompent les artistes étrangers qu’ils emploient sur leur droits en France. Ils détournent ainsi à leur profit les salaires qui devraient être versés aux musiciens et aux danseurs. Cette société trompe parallèlement l’administration française lors des demandes d’autorisation de visas de travail, en déclarant verser aux artistes des salaires minimum qui ne le sont pas. C’est ainsi que si 20 musiciens ont eu le courage de saisir la Justice et qu’ils vont toucher plusieurs centaines d’euros chacun dans les jours qui viennent, les salaires des 60 autres artistes de la tournée resteront toujours indument dans les caisses de FRANCECONCERT. C’est pourquoi, quoi qu’il arrive, notre syndicat entend utiliser tous les moyens légaux à sa disposition pour faire plier FRANCECONCERT et obtenir que tous les artistes qu’elle emploie ou qu’elle a employés par le passé perçoivent leurs dus.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 157 / 92475

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Mémoire et histoire  Suivre la vie du site Musées et archives   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License