[() Pour activer les images tournantes :

La CGT soutient des musiciens Biélorusses devant les prud’hommes

mardi 24 mars 2015 par uldamin

http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-salaires-indecents-pour-les-musiciens-bielorusses-du-lac-des-cygnes-23-03-2015-1540

Nantes Les salaires des musiciens biélorusses du "Lac des Cygnes" en question

Le syndicat des musiciens CGT défendra mercredi au Conseil de Prud’hommes de Nantes les intérêts de 26 musiciens biélorusses. Ils s’étaient produits à la cité des congrès dans l’opéra "Le lac des Cygnes" en échange de salaires très éloignés des minimas sociaux. Les 3 et 4 avril prochain, une société organisatrice de spectacles et de concerts bien connue en France programme à la Cité des Congrès de Nantes (et partout en France jusqu’à début mai ) la même tournée que l’an passée dite du " Bolchoï de Minsk ". Mais le Syndicat des Pays de la Loire des Artistes-Musiciens sonne l’alerte : "ce titre (serait) complètement usurpé car les musiciens biélorusses qui ont voulu réclamer leur dû ont été remplacés par des musiciens ukrainiens ou russes". Ils sont 26 musiciens à avoir saisi la justice pour revendiquer plusieurs milliers d’euros d’arriérés de salaire et d’indemnités diverses. Épuisés par des conditions de tournée extrêmement fatigantes, ils étaient entrés en contact avec le syndicat des musiciens CGT lors de leur passage à Nantes fin avril 2014. Ils voulaient savoir si leurs droits étaient respectés. Après étude de la situation, le syndicat leur a proposé son assistance juridique pour saisir le Conseil de Prud’hommes. 330 € par mois La procédure étant lancée, les parties sont convoquées ce mercredi 25 mars à 9 heures à Nantes pour une première audience dite de conciliation. L’orchestre qui assurait cette tournée était celui de l’Opéra de Minsk. Chaque musicien continuait à être rémunéré sur la base de son salaire biélorusse (de 330€ à 420€ net par mois). Ils donnaient parfois deux représentations par jour et n’avaient pas toujours un jour de repos par semaine. Le syndicat, qui dit se battre régulièrement contre les organisateurs de "ces tournées low-cost qui continuent d’emplir les zénith et autres palais de congrès un peu partout en France", s’est porté partie intervenante dans ces procédures, "sur la base de l’atteinte portée aux intérêts collectifs de la profession".


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 204 / 91643

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License