[() Pour activer les images tournantes :

Apéro de « Non départ à la retraite » le 18 septembre à 18h, Place du commerce

vendredi 13 septembre 2013 par admin

La CGT a décidé d’appeler les jeunes salariés à se mobiliser le 18 septembre dans le cadre de l’appel du collectif "La retraite, une affaire de jeunes".

A Nantes, le collectif appelle à un

Apéro de « Non départ à la retraite » le 18 septembre à 18h,
Place du commerce

Nous invitons les syndicats à mobiliser les jeunes salariés pour y participer.

Le 7 octobre, c’est la présentation à l’assemblée nationale, continuons la bataille des idées en diffusant nos propositions, en faisant partager le diaporama sur les retraites aux salariés.

81% de la population est opposée à la réforme et 69% soutenait la journée d’action du 10 septembre.

Des syndiqués de la CFDT, de l’UNSA étaient présents dans les manifs. A nous de gagner plus de salariés dans la lutte pour gagner le retrait de ce recul social.

Avec la CGT, faire de la retraite un droit pour les jeunes

Jeunes salariés, jeunes précaires, jeunes en demande d’emploi, la réforme des retraites annoncée prévoit, pour ceux nés à partir de 1973, de devoir cotiser quarante-trois années afin de bénéficier du droit à la retraite à taux plein.

Vous êtes les premières victimes du chômage et les plus touchés n’ont pas eu l’opportunité de bénéficier d’un parcours d’étude ou de formation assez qualifiante.

Pour ceux qui suivent des études vous êtes de plus en plus nombreux à devoir travailler pour les financer. Vous économisez sur toutes vos dépenses même celles de premières nécessités.

Les jeunes obtiennent en moyenne leur premier contrat à durée indéterminée à 26 ans.

Vos salaires sont très bas et les augmentations dans les déroulements de carrière sont de plus en plus rares.

Au nom du coût du travail, employeurs et gouvernement mettent en place des dispositifs qui précarisent de plus en plus de salariés.

Pour la CGT, le travail n’est pas un coût, c’est une richesse !

La France reste un pays riche mais les inégalités restent insupportables, le chômage est massif, les travailleurs et retraités pauvres sont de plus en plus nombreux.

Nous revendiquons un salaire minimum brut de 1 700 euros (avec cotisations sociales) dans le privé comme dans le public.

Augmenter les salaires est nécessaire pour l’économie et permettra de rentrer plus de recettes sous forme de cotisations sociales dans notre système de retraite par répartition.

Le projet annoncé est profondément injuste pour les salariés et la situation de la jeunesse doit faire l’objet d’autres réponses parce que l’allongement de cotisation encore et toujours, c’est condamner la jeunesse à être au chômage aujourd’hui et toucher une retraite incomplète et faible demain !

La CGT demande donc au gouvernement de réécrire son projet de loi et de reprendre nos propositions :

• Revenir sur l’allongement de la durée de cotisation et sur un droit de départ à 60 ans ; • Validation des années d’étude pour le calcul de la carrière et de la pension de retraite ; • Validation des périodes de stage et leur réglementation afin qu’elles ne constituent pas des emplois déguisés ; • Validation en cas de précarité subie, de droit à la retraite au même niveau que le droit acquis par le travail.

La CGT appelle les jeunes salariés à se mobiliser dans les futures actions.

Dès le 18 septembre 2013, jour du Conseil des ministres, avec dix-sept organisations de jeunesse des initiatives auront lieu sur tout le territoire.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 277 / 92471

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License